Selon une enquête de Microsoft, une victime sur deux connaît son harceleur en ligne

Fév 6, 2018   |   Thomas Kersten

Pour la deuxième année consécutive, Microsoft a mené une enquête dans 23 pays sur les comportements négatifs sur internet et dans les médias sociaux, et leur impact sur les jeunes et les adultes. L’enquête s’inscrit dans le cadre de la « Journée internationale pour un internet plus sûr » qui aura lieu demain. La Belgique se classe à la huitième place de l’indice de courtoisie numérique.

Les principaux harceleurs sont issus de la famille et du cercle d’amis

En ligne, les messages indésirables et les propos haineux ne sont pas seulement le fait d’escrocs ou d’expéditeurs anonymes. L’enquête a montré que près de la moitié des répondants connaissaient leurs persécuteurs en ligne. Plus d’un sur quatre sont même issus de la famille et des amis. Selon l’étude, les conséquences d’un comportement négatif en ligne sont alors deux fois plus graves que lorsque le harcèlement est anonyme. Un peu plus de 60 % de ces victimes déclarent avoir perdu confiance dans les autres à la fois en ligne et hors ligne. Elles ressentent également davantage les effets du stress, souffrent de manques de sommeil et perdent des amis. Dans le cas des jeunes, ces comportements se répercutent aussi négativement sur leurs résultats scolaires.

Les femmes et les jeunes sont plus vulnérables

Un peu moins de cinquante pour cent indiquent qu’ils ont été victimes de prises de contact non sollicitées, de sextos indésirables, d’intimidation, de cyber harcèlement et de misogynie en ligne. Cependant, l’enquête nous montre que les femmes sont les principales victimes. La moitié des femmes interrogées ont déjà été harcelées en ligne contre 41% des hommes. Les conséquences hors ligne sont également plus lourdes pour les femmes. Bien que les jeunes soient confrontés à autant d’intimidations en ligne que les adultes, les conséquences sont plus graves. Ils se sentent plus stressés (41 %) que les adultes (22 %).

Les Belges obtiennent un score moyen

La Belgique se situe généralement autour de la moyenne dans l’enquête de courtoisie. Près de trois Belges sur quatre veillent à traiter les autres avec respect, et un peu plus d’un quart d’entre eux prennent fait et cause pour les victimes de traitement injuste. Selon les résultats de l’enquête, les Belges réagissent plus rapidement que d’autres Européens lorsqu’ils ne sont pas d’accord avec quelque chose. En moyenne, un peu moins de la moitié d’entre eux prennent un peu de recul avant de réagir, contre 33% des Belges.

 

 

108 bénévoles de Microsoft et de Proximus donnent cours dans des écoles

Le 6 février 2018, c’est la Journée internationale de l’internet plus sûr. À l’instar des années précédentes, quelque 108 volontaires de Microsoft et de Proximus vont se rendre dans 259 classes bruxelloises, flamandes et wallonnes de cinquième et sixième années de l’enseignement primaire. Ils initieront 5575 élèves âgés de 9 à 12 ans à internet dans le cadre des Ateliers « Safe & Fun » de Child Focus. Les ateliers s’articulent autour de thématiques telles que le respect de la vie privée, le chat, les jeux, la gestion des mots de passe et le cyber harcèlement.

Si vous souhaitez rendre visite à l’une des écoles lors de la Journée internationale de l’internet plus sûr, les trois écoles suivantes se feront un plaisir de vous accueillir :

  • École Dijkstein (Maanhoeveweg 33, 2860 Sint-Katelijne-Waver)
  • École Sint-Clemens (Désiré Vandervaerenstraat 1A, B-1560 Hoeilaart)
  • École La Fermette (Bosweg 9, 1970 Wezembeek-Oppem)

Veuillez nous avertir au préalable via notre press desk de sorte que nous puissions informer les écoles de votre présence.

À propos de l’enquête :

L’enquête a été menée auprès de 502 Belges et dans 23 pays (Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Australie, Belgique, Brésil, Chili, Chine, Colombie, États-Unis, France, Inde, Irlande, Italie, Hongrie, Japon, Malaisie, Mexique, Pérou, Russie, Royaume-Uni, Turquie et Vietnam). La recherche a été divisée en deux catégories : les jeunes de 13 à 17 ans et les adultes de 18 à 74 ans. Vous pouvez consulter l’enquête belge intégrale et les résultats internationaux ici.

Tags: , ,