Microsoft France signe la Charte ONU Femmes et renforce son engagement en faveur de l’égalité femmes – hommes

Alain Crozier

A l’occasion de la Journée internationale des Droits des Femmes, Microsoft France, par la voix de son président Alain Crozier, est devenu signataire de la Charte ONU Femmes. Cette Charte vise à renforcer la place des femmes au sein de l’entreprise et vient compléter les actions déployées par Microsoft France pour recruter, fidéliser et développer la carrière des femmes au sein de la filiale.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des engagements de Microsoft France, qui agit depuis plusieurs années en faveur du développement de la parité dans le secteur des nouvelles technologies, en encourageant les jeunes femmes à s’engager dans les métiers du numérique. Cette signature s’est, ainsi, faite devant 300 Digigirlz, collégiennes issues de réseaux d’éducation prioritaire invitées pour une journée complète d’immersion dans l’univers du numérique afin de leur ouvrir de nouvelles perspectives.

logo-onu-femmes grand

 

En devenant signataire de la charte ONU Femmes, Microsoft France s’engage à respecter 7 grands principes d’action liés à la place des femmes dans l’entreprise :

  1. Avoir une direction favorable à l’égalité des sexes au plus haut niveau des entreprises
  2. Traiter tous les hommes et les femmes de manière équitable au travail – respecter et appuyer les droits de l’homme et la non-discrimination
  3. Garantir la santé, la sécurité et le bien-être des travailleurs des deux sexes
  4. Promouvoir l’éducation, la formation et le développement professionnel des femmes
  5. Mettre en œuvre des pratiques permettant d’autonomiser les femmes au niveau du développement des entreprises, de la chaine logistique et du marketing.
  6. Promouvoir l’égalité grâce à des initiatives communautaires et à la mobilisation
  7. Mesurer et faire rapport publiquement sur les progrès réalisés en faveur de l’égalité des sexes

Télécharger la charte

onu femmes 2 (2)« Il est essentiel de donner aux femmes les moyens de participer pleinement à tous les secteurs de la vie économique afin de renforcer les économies des pays, d’atteindre des objectifs internationaux de développement et de durabilité, et d’améliorer la qualité de vie de tous. Le secteur privé constitue un partenaire clé dans cette démarche afin de faire progresser l’égalité des sexes et d’assurer une autonomisation croissante des femmes. Les Principes d’autonomisation des femmes d’ONU Femmes fournissent aux entreprises et au secteur privé un cadre utile qui les aide à développer leurs politiques et pratiques sur ce sujet, ou à en créer de nouvelles » a déclaré Fanny Benedetti, Directrice Exécutive du Comité ONU Femmes France.

Microsoft France, un acteur engagé pour l’égalité entre les femmes et les hommes

« Avec plus d’un tiers de managers femmes, quatre femmes au sein du Comité de direction de l’entreprise et des mesures fortes en faveur de la conciliation de sa vie familiale et sa vie professionnelle, l’égalité hommes/femmes est une réalité chez Microsoft France. La signature de la Charte ONU Femmes constitue un levier supplémentaire pour renforcer nos engagements, notamment au travers de nos actions pour l’inclusion par le numérique des jeunes filles et jeunes femmes » déclare Alain Crozier, président de Microsoft France.

Ainsi, parmi les actions engagées en interne, Microsoft France met en place :

  • Des programmes de mentoring et de coaching dédiés afin d’inspirer les femmes et favoriser le bon déroulement des carrières
  • Un environnement de travail qui permet de proposer aux femmes davantage de souplesse pour leur permettre de trouver l’équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée : une flexibilité dans l’organisation du travail ou un encadrement des heures de réunion par exemple.

Microsoft France partenaire privilégié des DigiGirlz 

« Notre mission est aussi de permettre à chacun de bénéficier des nouvelles opportunités offertes par le numérique qui doit être un facteur d’inclusion. Cela suppose de lutter contre l’auto censure qui touche encore trop de jeunes filles et notamment au sein des quartiers défavorisés » ajoute Alain Crozier.

Ainsi le 8 mars dernier, 300 DigiGirlz, jeunes filles de collèges classés ZEP étaient accueillies sur le Campus Microsoft France en partenariat avec Zup de Co. Au programme : formation ludique au code, découverte des métiers du numérique tels que data scientist, développeur ou ingénieur sur les objets connectés, visite du campus et démonstrations des dernières innovations technologiques.

D’autres journées Digigirlz en province auront lieu le 7 avril à Bordeaux à l’occasion de la Semaine Digitale, ou le 25 avril à Lille en partenariat avec EuraTechnologies.

jeunessenumerique

 

Contact presse – Hopscotch PR pour Microsoft France

Sally Gay – [email protected] – 01 58 65 00 37

 

 

Articles Similaires