Avec Software Heritage, Microsoft met son Cloud au service de la préservation du patrimoine logiciel

Issy-les-Moulineaux, 3 avril 2017 – A l’initiative d’Inria, le projet Software Heritage, dont Microsoft est partenaire fondateur, prend une nouvelle dimension avec la signature d’une convention avec l’UNESCO en faveur de la préservation et du partage du code source des logiciels, en présence du Président de la République François Hollande, de la Directrice Générale de l’UNESCO, Irina Bokova, et du Président d’Inria, Antoine Petit.

Devenir la référence pour la mise à disposition de logiciels dans la recherche scientifique

Le 30 juin 2016, Inria dévoile le projet Software Heritage aux côtés de Microsoft, premier partenaire technologique du projet. Son objectif est de créer une infrastructure pérenne de recherche fondamentale afin de devenir la référence pour la mise à disposition des logiciels utilisés dans toute la recherche scientifique, complétant la démarche de l’Open Access, qui vise à rendre les articles scientifiques librement accessibles pour tous.

Software Heritage pose les bases d’une fondation sur laquelle pourra se construire un grand instrument de recherche sur l’ensemble des codes source des logiciels poursuivant un objectif d’amélioration de la qualité, de la sûreté de fonctionnement et de la sécurité des logiciels utilisés dans notre vie quotidienne.

Software Heritage, la grande bibliothèque du code source, l’archive universelle et pérenne du logiciel, avec le Cloud Azure de Microsoft

Pour Bernard Ourghanlian, Directeur Technique et Sécurité de Microsoft France, « ce projet ouvert contribue à organiser et conserver la connaissance sous la forme de code source pour les générations futures et aidera les générations actuelles de développeurs à trouver et à réutiliser le code dont elles ont besoin dans le monde entier. Nous sommes fiers d’avoir été l’un des premiers partenaires industriels à soutenir cette initiative et à mettre à disposition l’infrastructure Microsoft Cloud Azure pour contribuer à garantir la haute disponibilité des données. Nous nous réjouissons qu’une institution internationale aussi prestigieuse que l’UNESCO soutienne ce projet, témoignant ainsi de la dimension de bien commun du logiciel open source ».

A ce jour, Software Heritage a déjà collecté plus de 55 millions de projets logiciels, avec plus de trois milliards de fichiers sources uniques, ainsi que tout l’historique de leur développement, ce qui en fait déjà l’archive de code source la plus importante de la planète (https://www.softwareheritage.org/archive/). « Plus de 50% des data de Software Heritage sont d’ores et déjà hébergées sous Microsoft Azure et l’intégralité sera hébergée dès le 1er juin prochain. » complète Bernard Ourghanlian.

> Plus d’informations <