Safer Internet Day : Insultes, contenus à caractère pornographique, fake news : les 3 risques en ligne les plus répandus en France

image safer internet day

Issy-les-Moulineaux, le 5 février 2019 – A l’occasion du Safer Internet Day, Microsoft encourage les comportements responsables en ligne et partage les résultats de son étude annuelle sur les incivilités numériques. Celle-ci révèle que les insultes en ligne sont plus courantes en France (63%) que dans le reste du monde (51%).

 

Les 3 risques les plus répandus en France

Si la langue française, réputée pour être riche, compte de nombreuses expressions, son utilisation en ligne ne la valorise pas toujours. En effet, d’après l’édition 2019 du Digital Civility Index, les insultes en ligne sont plus courantes en France (63%) que dans le reste du monde (51%).

Le cyber harcèlement ne se limite pas aux mots puisque 59% des Françaises et des Français interrogés affirment avoir déjà reçu, contre leur gré, du contenu à caractère sexuel (contre 67% dans le monde). Enfin, parmi les 3 pratiques de cyber harcèlement les plus courantes, les fake news sont de plus en plus répandues : 44% des personnes interrogées affirment avoir déjà fait face à des informations mensongères sur internet.

 

Safer_Day_Plan de travail 1-100

 

 

Criminels et victimes, qui se cache derrière ces écrans ?

Alors qu’en France, les inconnus représentent 24% des cyber harceleurs, les membres d’une famille et les amis peuvent aussi en être à l’origine : 17% du harcèlement en ligne émanent d’un membre de la famille ou d’un(e) ami(e). Un chiffre alarmant au regard de son évolution rapide puisque qu’en 2017, ce chiffre était de 9%, soit, une hausse de 8 points en France, et de 11 points dans le monde.

 

Du côté des victimes, les Millenials et la Génération X sont les plus exposés aux incivilités. Parmi eux, ce sont les adolescents (13-17 ans) qui sont le plus profondément choqués (59% d’entre eux) parmi lesquels, 69% de garçons. Les conséquences sont néfastes et l’impact sur l’état psychologique, physique et émotionnel est conséquent chez les adolescents français.

 

Safer_Day_Plan de travail 3-100

 

 

Une parole plus libérée

L’étude menée par Microsoft souligne une évolution dans le rapport que les plus jeunes ont face au harcèlement en ligne : la parole est plus libérée chez les adolescents français puisque 39% d’entre eux se sont tournés vers leurs parents après avoir subi une incivilité numérique. Des résultats encourageants comparés à l’an passé (+33 points par rapport à 2018) même si la France n’atteint pas encore la moyenne mondiale de 42%.

 

Les résultats complets de l’étude sont disponibles sur demande auprès de notre service de presse

Méthodologie – Le Safer Internet Day est un événement mondial annuel destiné à promouvoir un Internet sécurisé auprès des jeunes, leurs parents et la communauté éducative et à encourager les comportements responsables en ligne. A cette occasion, L’étude « Civility, Safety and Interaction Online » examine l’ampleur des comportements négatifs sur Internet et leurs conséquences. Les résultats s’appuient sur l’année écoulée et sont obtenus lors d’entretiens avec des adolescents âgés de 13 à 17 ans et des adultes âgés de 18 à 74 ans. Etude basée sur 20 critères de risques de harcèlement en ligne et réalisée dans 23 pays. 

 Les résultats complets de l’étude sont disponibles auprès du service de presse Microsoft France.

 Toute publication totale ou partielle des résultats de l’étude doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « Microsoft Digital Civility Index (DCI) 2018 – Etude réalisée par Telecommunications Research Group pour Microsoft Corporation » et aucune reprise de l’enquête ne pourra être dissociée de cet intitulé.

A travers le « Digital Civility Index », Microsoft a interrogé 500 personnes en France parmi lesquelles : 250 adolescents et 250 adultes. Au total, ce sont plus de 11 000 personnes, qui à travers le monde, ont répondu au sondage en ligne.

Tags: , ,

Articles Similaires