Safer Internet Day : 62% des Français se déclarent harcelés en ligne, un chiffre en hausse de 10% par rapport à l’année dernière

Les attaques sur le physique émergent cette année en tête des incivilités numériques 

safer internet day

Issy-les-Moulineaux, le 11 février 2020 – A l’occasion du Safer Internet Day, Microsoft publie pour la 4ème année consécutive le Digital Civility Index, son étude annuelle sur les incivilités numériques. Cette initiative mondiale vise à encourager les comportements responsables en ligne auprès des jeunes, de leurs parents et de la communauté éducative.

Cette nouvelle édition révèle qu’en France les interactions négatives sur Internet ont augmenté de 10% en 2019, que les critiques sur l’apparence physique arrivent en tête du cyberharcèlement et que les adolescents sont les plus exposés aux incivilités numériques.

Hausse de 10% des incivilités numériques en France

Selon le Digital Civility Index de Microsoft, la France connait une augmentation significative (+10%) du harcèlement en ligne, soit la plus forte hausse au niveau mondial après l’Inde. Ainsi, 62% des Français interrogés déclarent avoir été exposés au harcèlement en ligne (contre 70 % au niveau mondial). L’Hexagone occupe la 7ème place du classement sur les 23 pays interrogés à travers le monde.

En France, l’ensemble des personnes interrogées expriment une altération de leur appréhension d’internet en raison du cyberharcèlement : 87% des répondants ont déclaré avoir ressenti de la peine après avoir subi une interaction négative sur Internet (un chiffre en hausse de 10% par rapport à l’an dernier) et 52% des personnes interrogées ont peur de se faire harceler une nouvelle fois.

Les attaques sur l’apparence physique : premier thème de harcèlement en ligne en France

 

incivilités

Rejeter ou agresser une personne à cause de son physique, de son orientation sexuelle ou de ses avis politiques : Internet n’échappe pas aux discriminations et aux violences qui parcourent la société. L’étude révèle ainsi que 18% des Français ont déjà été attaqués sur leur apparence physique sur Internet. Parmi les autres thèmes de harcèlement en ligne : l’orientation sexuelle (18%), les opinions politiques (11%), les relations amoureuses (11%) et la religion (10%).

Les intrusions ou contacts non désirés restent le risque le plus courant (40%). Viennent ensuite les escroqueries et canulars (26%), les micro-agressions (25%) et le « sexting » non désiré, reçu ou envoyé (17%).

Des adolescents français de plus en plus exposés

Du côté des victimes, les Millenials et la Génération X sont les plus exposés aux incivilités en ligne. 57% des adolescents déclarent avoir été victimes de cyber harcèlement, un chiffre en hausse de 13% par rapport à l’an dernier. Parmi eux, ce sont les adolescents (13-17 ans) qui sont le plus profondément choqués (63% d’entre eux). Les conséquences sont néfastes et l’impact sur l’état psychologique, physique et émotionnel est conséquent chez les adolescents français. En revanche, point positif 46% d’entre eux déclarent savoir où trouver de l’aide en cas de problème, un chiffre lui aussi en hausse (de 11%).

Les femmes se sentent moins en sécurité sur Internet que les hommes puisque 79% d’entre elles considèrent que le cyberharcèlement est un problème grave contre 66% des hommes.

Alors qu’en France, les inconnus représentent 73% des cyberharceleurs, les membres d’une famille et les amis peuvent aussi en être à l’origine : 27% du harcèlement en ligne émanent d’un membre de la famille ou d’un(e) ami(e). La proximité avec un harceleur augmente les risques et les conséquences des interactions négatives sur Internet dans le quotidien.

 

Les résultats complets de l’étude sont disponibles sur demande.

Toute publication totale ou partielle des résultats de l’étude doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « Microsoft Digital Civility Index (DCI) 2019 – Etude réalisée par Telecommunications Research Group pour Microsoft Corporation » et aucune reprise de l’enquête ne pourra être dissociée de cet intitulé.

 

Contacts presse :

Hopscotch pour Microsoft

Olivier Boulenc – 01 41 34 23 74 – oboulenc@hopscotch.fr

Articles Similaires