#GardonsLeLien : L’appel solidaire de notre partenaire Simplon pour faire face à l’isolement des plus vulnérables – par Carlo Purassanta, Président de Microsoft France

Gardons Le Lien

Alors que la France vit et travaille à distance, le numérique est devenu une sorte de ligne de vie pour beaucoup d’entre nous. Pour moi, c’est continuer à échanger avec mes équipes et à me réunir avec ma famille. Pour beaucoup d’élèves, c’est continuer à suivre leurs cours ; pour les patients et patientes, c’est garder un suivi sur leur situation et leur traitement. Mais cette opportunité n’est pas garantie à tout le monde. En particulier, force est de constater que beaucoup de patients dans les hôpitaux, de personnes âgées dans les EHPAD, de personnes en situation de handicap et d’enfants en situation d’isolement se retrouvent, en ce moment difficile, systématiquement déconnectés de ceux qui comptent pour eux, alors même qu’ils en ont le plus besoin, et ce, par manque de matériel, tablettes, ordinateurs portables, et connexion.

Mobilisons-nous avec nos écosystèmes

C’est pourquoi avec Microsoft France, nous nous engageons auprès de Simplon Foundation, notre partenaire de longue date, en soutenant #GardonsLeLien : une initiative pour contribuer, grâce au numérique, à pallier le risque d’isolement des plus vulnérables pendant cette crise. Avec le parrainage du Collectif d’entreprises pour une économie plus inclusive (et particulièrement du Groupe ADP, d’AXA, de Crédit Agricole, de Danone, d’Orange, de Sodexo), le soutien des partenaires constructeurs et distributeurs (Acer, Asus, Cdiscount, FNAC Darty, HP, Intel, et Lenovo), d’Orange et de l’initiative « LaVoixDeNosSoignants » de notre partenaire OnePoint, nous nous mobilisons pour réunir des fonds et des appareils afin d’acheminer vers les hôpitaux, les EHPAD et les structures sanitaires et sociales, des dizaines de milliers de tablettes numériques pour assurer la connexion entre les malades atteints du Covid-19 et leurs proches. Il s’agit tout particulièrement de rompre l’isolement des malades et d’apaiser l’angoisse des familles.

C’est dans ces situations que je me rends tout particulièrement compte de la chance que nous avons d’être dans un secteur dynamique, qui a beaucoup à apporter pour que la vie économique et sociale continue. Nous avons l’habitude de déployer rapidement nos solutions, de mobiliser des compétences et des partenaires bien différents pour un projet commun. A l’heure actuelle, la mobilisation de tout un écosystème pour un tel projet est la concrétisation de nos valeurs, qui se traduisent en impact réel.

Un objectif de 40 000 tablettes et ordinateurs portables

Grâce à l’engagement de nombreux acteurs de l’économie sociale et solidaire (Arès, ATF, la fédération du réemploi et de la réparation Rcube et Recommerce), des constructeurs et distributeurs et au concours financier du Ministère du Travail, notamment pour la prise en charge des ordinateurs reconditionnés et l’apport du label présidentiel « La France Une Chance, Les Entreprises s’engagent » animé par Thibaut Guilluy le Haut-Commissaire à l’inclusion dans l’emploi et à l’engagement des entreprises, nous avons identifié des stocks de matériels. Mais nous avons besoin de la contribution de toutes les entreprises, qu’il s’agisse d’offrir plus de matériels, de faire des dons financiers ou d’apporter ses services pour soutenir cette chaîne de solidarité. C’est un effort commun, pour s’assurer que ces outils soient mis à disposition là où on en a besoin, et dans les bonnes conditions, pour permettre aux patients isolés de garder le lien.

En région parisienne, 1 000 tablettes ont déjà été données à des établissements de santé, des tests sont en cours à l’AP-HP et dans des hôpitaux de Marseille

Pour rejoindre le mouvement et contribuer à cette initiative solidaire (fonds ou matériel), deux moyens :

Pour poursuivre les échanges avec Carlo Purassanta sur ce sujet, rendez-vous dans l’espace commentaires ici

Articles Similaires