Safer Internet Day : le civisme en ligne s’améliore de 3 points dans le monde

header

Issy-les-Moulineaux, le 9 février 2021 – A l’occasion du Safer Internet Day, Microsoft publie pour la 5ème année consécutive le Digital Civility Index, son étude annuelle sur les incivilités numériques. Cette initiative mondiale vise à encourager les comportements responsables en ligne auprès des jeunes, de leurs parents et de la communauté éducative. Cette nouvelle édition révèle une amélioration mondiale du civisme en ligne en 2020, largement portée par les adolescents. La France se classe 11ème pays le plus civil sur les 32 pays sondés.

 

Près de 80 % de l’amélioration du civisme en ligne en 2020 est portée par les adolescents  

Cette année, le civisme en ligne s’est améliorédans le monde : l’indice a ainsi baissé de 3 points entre 2019 et 2020 (plus l’indice est bas, plus la civilité en ligne est importante)Près de 80 % de cette amélioration est portée par les adolescents interrogés. Cette remontée a eu lieu alors que la crise sanitaire de la Covid-19 a entraîné une forte hausse des activités en ligne, notamment dans les pays où le confinement était le plus strict. Avec les mesures de distanciation sociale, de plus en plus de personnes se sont dirigées vers les réseaux sociaux, surtout avec les appels vidéo.

 

La France, 11ème pays le plus civil dans le monde

Avec un indice de civilité de 63, la France se positionne 11ème pays le plus civil sur 32, derrière les Pays-Bas, le Royaume-Uni ou encore les USA. A l’inverse du reste du monde, le civisme en ligne est stable pour les adultes français (amélioration de l’indice de 1 point) mais s’est légèrement dégradé pour les adolescents (détérioration de l’indice de 2 points)Au niveau de la santé mentale, le manque de civisme en ligne semble moins impactant puisque les souffrances psychologiques graves qui y sont liées ont baissé de 5 points.  

Infographie_Safer Internet Day_3

Evolution du civisme en ligne par critère en France

 

Français sur 6 estime que la Covid-19 a eu un effet positif sur le civisme en ligne

17 % des Français ont constaté une amélioration du civisme en ligne pendant la pandémieDavantage de personnes se sont connectées avec leur famille et leurs amis, avec un fort sentiment de communauté. Attention toutefois, la crise sanitaire a aussi encouragé la multiplication de fausses informations et de nombreuses personnes ont exprimé leur frustration en ligne. 15 % des répondants en France jugent ainsi, au contraire, que la pandémie a eu un effet négatif sur le civisme en ligne.  

 

Français sur 4 impliqué dans un cas de harcèlement en ligne  

24 % des Français, soit une personne sur quatre, disent avoir été impliqués dans un cas de harcèlement en ligne en 2020 et 9 % en ont directement été la cible. La génération Z (– de 25 ans) est la génération la plus touchée par le harcèlement en ligne (29 %) alors qu’ils ne sont que 13 % chez les boomers (55 ans et +). L’étude dévoile également le Top 3 des meilleurs mécanismes de défense des Français pour se protéger face au harcèlement, à savoirsignaler les problèmes rencontrés au site web sur lequel s’effectue le harcèlementprévenir un adulte ou encore bloquer la ou les personnes responsables.  

Infographie_Safer Internet Day_2

Déclinaison du harcèlement en ligne en France par génération

Le risque d’escroqueries et de fraudes en ligne a augmenté de 5 points en 2020 en France 

Le risque d’escroqueries et de fraudes augmenté de 5 points entre 2019 et 2020, pour atteindre 29 %. Suivent les risques de discours de haine (12 %, -1 point versus 2019) et de discrimination (8%, +3 points versus 2019).  Dans 28 % des cas, les risques en ligne émanent de personnes inconnues des victimes 

 

Accompagner les parents pour mieux protéger leurs enfants dans l’espace numérique 

Le Digital Civility Index révèle que les risques de messages et contenus à caractères sexuels non désirés ont augmenté de 2 points au niveau mondial tout comme le risque de recevoir des avances et sollicitations sexuelles en ligne (+1 point).  

Face à l’exposition exponentielle des enfants aux contenus pornographiques, Microsoft s’est engagé en mars 2020 aux côtés de 31 acteurs publics, privés et associatifs, dont le Secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et des familles et le Secrétaire d’Etat du Numérique, en signant un protocole visant à sensibiliser les parents à l’exposition de leurs enfants à la pornographie, informer sur le contrôle parental et faciliter le dialogue entre parents et enfants, notamment sur l’éducation sexuelle.  

Un accompagnement marqué par le lancement d’une nouvelle plateforme à l’occasion du Safer Internet Day, https://jeprotegemonenfant.gouv.fr qui informe et conseille les parents sur les risques d’exposition à la pornographie sur Internet, les ressources pédagogiques et les outils de cohttps://jeprotegemonenfant.gouv.frntrôle parental. Ce site, conçu pour les parents, leur explique comment mettre en place des outils de contrôles parentaux et propose des contenus d’éducation à la sexualité pour libérer la parole entre parents et enfants. 

 

Les résultats complets de l’étude sont disponibles sur demande. 

Toute publication totale ou partielle des résultats de l’étude doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « Microsoft Digital Civility Index (DCI) 2020 – Etude réalisée par Telecommunications Research Group pour Microsoft Corporation » et aucune reprise de l’enquête ne pourra être dissociée de cet intitulé. 

  

 

Contacts presse : 

Hopscotch pour Microsoft 

Amélie Rochette – 01 41 34 20 27 – [email protected] 

Marlène Para – 01 41 34 23 74 – [email protected] 

Articles Similaires