«Le changement écologique nécessite un changement numérique»

Deutsch

Le développement durable est un thème central chez Microsoft. Ladina Caduff, Director Corporate Affairs, explique dans une interview parue dans le numéro actuel de notre bulletin «Politique Numérique» pourquoi et présente le rôle joué par la numérisation dans ce domaine.

La vidéo est irritante : L’électronique et les liquides ne vont pas vraiment ensemble. Mais ces serveurs ne sont-ils pas couchés dans l’eau bouillante ? Pas tout à fait. Contrairement à l’eau, le liquide contenu dans ce réservoir est inoffensif pour les appareils électroniques et bout à 50 degrés Celsius. Cela élimine la chaleur et refroidit les processeurs. Le projet-pilote s’inscrit dans la stratégie de Microsoft visant à exploiter les centres de données de manière plus durable et plus efficace. Après tout, ceux-ci consomment beaucoup d’électricité. Mais dans le même temps, la numérisation est nécessaire pour conduire le changement écologique. Après tout, les entreprises, les organisations et les particuliers ne peuvent agir durablement que sur la base de données fiables. Les nombreuses intersections entre l’écologie et la numérisation nous concernent donc tous – et font l’objet de ce numéro de notre bulletin «Politique Numérique» (télécharger le PDF).

D’ici 2030, Microsoft souhaite afficher une empreinte carbone négative. De plus, à l’horizon 2050, la société envisage de compenser toutes les émissions de CO₂ qu’elle a rejetées dans l’atmosphère depuis sa fondation en 1975. Comment compte-t-elle procéder?
Ladina Caduff: Tout d’abord, nous voulons réduire nos émission de CO₂ d’au moins la moitié. Ensuite, nous voulons capter durablement dans l’atmosphère davantage de CO₂ que les émissions subsistant après cette réduction.

Pour quelle raison Microsoft mise-t-elle fortement sur la capture durable du CO₂?
La réduction de nos émissions de CO₂ ne suffit pas à elle seule. En tant qu’entreprise mondiale, nous considérons qu’il est de notre devoir de lutter contre les conséquences sociales, économiques et écologiques les plus néfastes du changement climatique. Pour cela, nous devons décarboner l’atmosphère à grande échelle, que ce soit via des solutions naturelles ou technologiques.

Comment les progrès sont-ils mesurés?
Nous avons besoin de protocoles et de normes clairs pour prouver dans notre bilan que les progrès annoncés sont bien réels. Cela ne sera possible que si les acteurs s’engagent à respecter des normes communes.

Qu’en est-il des politiques?
La sphère politique fixe les règles que tout le monde doit appliquer. En quoi la numérisation contribue-t-elle au développement durable? La transition écologique exige une transition numérique. Les gouvernements, les organisations, les entreprises et les citoyens doivent pouvoir accéder à des données environnementales fiables. Celles-ci sont nécessaires pour prendre des décisions durables.

Comment les clients de Microsoft peuvent-ils agir de manière plus durable?
Grâce aux données claires que nous leur fournissons au sujet du développement durable. Avec l’optimisation des processus, nous réalisons des économies de CO₂ dues à l’utilisation accrue du Cloud, à la réduction de la consommation de matières premières et au contrôle des chaînes logistiques.

Tech-fit for Green Growth | Digitaltage Schweiz

Ladina Caduff est responsable des affaires gouvernementales chez Microsoft Suisse depuis 2017.

Related Posts

Announcing new tools in Azure AI to help you build more secure and trustworthy generative AI applications

In the rapidly evolving landscape of generative AI, business leaders are trying to strike the right balance between innovation and risk management. Prompt injection attacks have emerged as a significant challenge, where malicious actors try to manipulate an AI system into doing something outside its intended purpose, such as producing harmful content or exfiltrating confidential data. In addition to mitigating these security risks, organizations are also concerned about quality and reliability. They want to ensure that their AI systems are not generating errors or adding information that isn’t substantiated in the application’s data sources, which can erode user trust.

Sulzer Schmid’s Blade Anomaly Detection AI with Microsoft Azure

Sulzer Schmid stands at the forefront of innovation in the energy service sector. Leveraging cutting-edge technology, the company’s rotor blade inspection process employs autonomous drones to capture repeatable and consistently high-quality images. The cloud-based 3DX™ Blade Platform offers a data driven approach, incorporating AI-enhanced analytics, providing customers with actionable insights to optimize performance of renewable energy assets.

Mit Copilot, Windows und Surface die neue Ära der Arbeit gestalten

Vor einem Jahr haben wir Copilot für Microsoft 365 vorgestellt. Die Daten aus unserer Work-Trend-Index-Studie zeigen, dass unsere Technologie Mitarbeitende produktiver und kreativer macht und manche dadurch bis zu 10 Stunden Arbeitszeit pro Monat sparen.[i] Deshalb arbeiten wir weiter an Innovationen und statten unser gesamtes Produktportfolio mit Copilot-Funktionen aus, einschliesslich all der Anwendungen und Dienste, auf die Unternehmen bauen – von Windows und Microsoft 365 bis hin zu Teams, Edge und mehr.

Advancing the new era of work with Copilot, Windows, and Surface

It’s been one year since we first introduced the world to Copilot for Microsoft 365, and data from our Work Trend Index research shows it’s already making employees more productive and creative, saving some as much as 10 hours per month.1 We’re continuing to innovate, bringing Copilot capabilities to our entire product portfolio, including the applications and services organizations are built on—from Windows and Microsoft 365 to Microsoft Teams, Edge, and more.

Microsoft annonce de nouveaux PC Surface pour entreprises boostés à l’IA

Nous sommes ravis d’annoncer aujourd’hui nos premiers PC Surface boostés à l’IA et pensés exclusivement pour les entreprises : les Surface Pro 10 et Surface Laptop 6, qui seront disponibles à partir d’avril 2024. Ces PC ont été conçus pour intégrer les fonctionnalités demandées par les professionnels : optimisation pour Copilot, une connectique revisitée, un lecteur NFC1, un focus mis sur les performances et la sécurité avec les derniers processeurs Intel Core Ultra et intégrant un NPU (Neural Processor unit ou unité de traitement neuronal) permettant d’alimenter les expériences d’IA (économisant l’usage de la batterie, du CPU et du GPU).