L’administration publique et les écoles de Schaffhouse misent sur le cloud de Microsoft

Deutsch | English

La KSD, l’entreprise informatique du canton et de la ville de Schaffhouse, mise sur Microsoft 365 et Teams comme solution de collaboration basée sur le cloud dans l’administration publique à partir des centres informatiques suisses de Microsoft. L’informatique scolaire de la ville de Schaffhouse fait également confiance à Microsoft 365 – et utilise environ 2’600 appareils Surface dans l’enseignement.

En janvier 2022, le Conseil d’État a donné le feu vert à la KSD Schaffhausen : Après l’établissement d’une feuille de route et des études d’impact approfondies sur la protection des données, l’administration publique du canton et de la ville de Schaffhouse pourra à l’avenir introduire Microsoft 365 et Teams comme solution de productivité et de collaboration. « Nous sommes très heureux d’être le partenaire commercial de l’administration dans sa transformation numérique et son passage au cloud », déclare Waldemar Eberling, responsable de l’infrastructure, de l’ingénierie client et de la sécurité et membre de la direction de KSD Schaffhausen. L’utilisation de Microsoft 365 a été rendue possible grâce aux centres de calcul locaux de Microsoft en Suisse. Eberling souligne : « Le stockage des données en Suisse a été l’une des principales conditions de notre décision ».

Microsoft 365 pour l’optimisation des processus et la réduction des coûts

Actuellement, la KSD travaille sur une preuve de concept et un projet pilote pour tester le logiciel. L’introduction productive dans l’administration du canton et de la ville de Schaffhouse devrait ensuite suivre en 2023. La KSD poursuit ainsi des objectifs clairs : « Avec les solutions de productivité de Microsoft 365 comme SharePoint, nous voulons entre autres optimiser les processus et rendre la collaboration plus efficace. Nous répondons en outre ici au souhait des collaborateurs de disposer d’une solution moderne », explique Eberling. « C’est également le cas avec Teams en tant que solution de collaboration. De plus, nous pouvons également utiliser Teams pour la téléphonie et ainsi réduire les coûts ».

L’équipe va travailler à rapprocher la nouvelle technologie de ses client-e-s. Ainsi, pour la KSD, la formation et le perfectionnement du personnel de l’administration sont au premier plan. La KSD prévoit d’organiser à l’avenir des ateliers d’adaptation des utilisateurs. “Il est important pour nous d’emmener les collaborateurs dans le voyage et de les familiariser avec l’utilisation de Microsoft 365. Car les gens n’utiliseront que la technologie en laquelle ils ont confiance”, explique Eberling.

Des appareils Surface et Microsoft 365 dans les salles de classe de la ville de Schaffhouse

Là où Microsoft 365 est déjà utilisé depuis 2016, ce sont les écoles de la ville de Schaffhouse. L’année dernière, les anciens appareils ont en outre été entièrement remplacés par environ 2’600 nouveaux appareils Surface : “Nous avons environ 3’500 élèves avec près de 500 enseignants. Un peu plus de 2’000 Surface Go 2 sont utilisés dans les écoles primaires de la quatrième à la sixième année ainsi que dans les écoles secondaires de la première à la troisième année”, explique Mario Hartmann, coordinateur de l’informatique scolaire de la ville de Schaffhouse.

Les enseignants utilisent la Surface Pro 7 comme outil de travail. “Tous les appareils sont distribués avec un stylet, ce qui est très apprécié dans le domaine scolaire”, poursuit Hartmann. “En outre, toutes les salles de classe ont été équipées ultérieurement d’adaptateurs d’écran sans fil, ce qui constitue une solution appropriée, fiable et avantageuse”. Ainsi, les nouveaux appareils Surface permettent aux élèves et aux enseignants d’apprendre et d’enseigner de manière moderne.

Related Posts

ABB arbeitet bei Energieeffizienz mit Microsoft zusammen

ABB gibt bekannt, dass Microsoft sich der Energieeffizienz-Initiative angeschlossen hat. Die Zusammenarbeit unterstreicht das Bemühen beider Unternehmen, die betrieblichen Kohlenstoffemissionen zu senken und die Dekarbonisierung der Industrie zu fördern.