L’art du travail en équipe

L'art du travail en équipe

La crise sanitaire modifie profondément nos façons de travailler et de collaborer. Ainsi, le travail à distance connaît un essor croissant dans de nombreuses entreprises, et ce, dans des secteurs variés, impliquant de nouveaux enjeux. Ces défis auxquels nous faisons face exigent un effort collectif et les entreprises ne peuvent les relever que si elles parviennent à réunir les expériences, formations et expertises de leurs collaborateurs. Dans une équipe, ces forces ne font pas que s’additionner : elles se multiplient. Et parce que les bonnes équipes se complètent, s’inspirent et se motivent mutuellement, le travail d’équipe devient la clé de voûte de la force d’innovation et de la compétitivité à long terme des entreprises.

« La diversité d’expériences de vie, de savoir-faire et de personnalités est ce qui permet à l’équipe de se dépasser. »

Les équipes les plus efficaces sont celles qui entretiennent une forte dynamique collective. Elles réussissent à combiner différentes perspectives, à célébrer l’ouverture d’esprit et à promouvoir l’innovation comme facteur de réussite. Mais quel est le secret d’un travail d’équipe réussi ? Comment et avec quels outils peut-on promouvoir et maintenir une forte dynamique d’équipe ?

 

Un guide et un kit de ressources pour adopter les bonnes pratiques

Nous avons travaillé sur la question avec l’agence internationale de conseil en design IDEO, et avons élaboré un guide mettant en lumière les mécanismes de « L’art du travail en équipe« . Au cœur de ce guide se trouve une méthode, qui, d’une part, recense les éléments de base pour promouvoir une meilleure dynamique d’équipe et, d’autre part, procure aux équipes une philosophie leur permettant de tirer le meilleur parti de leur diversité, de créer un environnement de confiance et d’instaurer une pensée innovante.

Cette méthode est basée sur des observations contextuelles, des entretiens avec des experts de diverses industries et les résultats de recherches actuelles. Des trucs et astuces ainsi que des exemples pratiques issus du travail quotidien de dirigeants, de journalistes, et même de poissonniers, illustrent ces bonnes pratiques. Afin de permettre aux entreprises de mettre en œuvre plus facilement les recommandations du guide, nous avons également mis au point un kit de ressources complet et gratuit.

schema travail en équipe

Qu’est-ce qui fait un bon travail d’équipe ?

Notre méthode identifie cinq éléments clés qui caractérisent un travail d’équipe réussi.

 

  1. Fixer un objectif d’équipe

Définir un objectif d’équipe permet d’avoir une vision commune et aide les équipes à rester concentrées, motivées et orientées vers les résultats. Ce point de départ fournit une définition claire du but à atteindre : dans quelle direction voulons-nous avancer ensemble ? Un exemple : vendre du poisson est un métier. Rendre les gens heureux grâce à ce métier représente l’objectif final de ce travail. Si tout le monde est d’accord avec cet objectif et l’intériorise, cela permet aux membres de l’équipe de travailler de manière autonome tout en gardant en tête cet objectif commun. Les collaborateurs n’en seront que plus épanouis et efficaces. Le chemin pour parvenir à concrétiser cette vision sera ensuite jalonné d’objectifs communs intermédiaires.

 

  1. L’identité collective

Une identité commune forte est un prérequis pour faire naître un sentiment d’appartenance au sein de l’équipe. Celui-ci va de pair avec la cohésion et l’unité du groupe. Une identité commune se développe lorsque les membres de l’équipe ont des valeurs communes, et la cohésion apparaît quand le groupe partage des expériences et rituels. Les valeurs d’une équipe sont trop abstraites lorsqu’elles sont exprimées sous forme de croyances et d’opinions, tandis que les pratiques, comportements, accords sont un moyen de mettre en œuvre ces valeurs. Les rituels sont des activités et des comportements réguliers, qu’il s’agisse de déjeuners partagés, de séances de sport matinales ou de célébrations pour marquer les étapes importantes du parcours de l’équipe et contribuer à forger ce sentiment d’appartenance.

 

  1. Conscience et inclusion

La conscience et l’inclusion se traduisent par une compréhension de soi-même et des autres qui permet aux équipes d’évoluer dans une dynamique interpersonnelle et de favoriser l’inclusion. L’empathie, caractéristique importante de l’équipe, implique trois éléments clés : Tout d’abord, elle exige la connaissance de soi et la capacité à comprendre ses propres émotions. Plus nous sommes conscients des mécanismes à l’origine de nos émotions, plus nous sommes à même de réagir et de rebondir pour être plus productifs et identifier de façon pertinente ce dont nous avons besoin pour avancer.

Le deuxième élément est la capacité à ressentir les émotions des autres, et à anticiper l’impact de ses actions sur les autres. Par exemple, si l’on sait qu’un collaborateur a des difficultés à se concentrer lorsqu’il y a de la musique dans la pièce, nous pouvons mettre des écouteurs pour le laisser travailler dans les meilleures conditions.

Enfin, l’ancrage dans une situation, et la réceptivité par rapport aux événements indépendants de la volonté de l’équipe représente le dernier élément fondamental de l’empathie. Cela implique d’inclure les éléments de contexte dans la réflexion collective : plus cette sensibilité est élevée chez les membres de l’équipe, plus la dynamique interpersonnelle est saine. Il peut s’agit par exemple de préférer une discussion privée avec un collaborateur pour évoquer un problème concernant ses performances, plutôt que d’aborder le sujet publiquement.

 

  1. Confiance et vulnérabilité

Plus nous faisons confiance aux autres, plus nous pouvons nous sentir vulnérables – la confiance et la vulnérabilité sont indissociables. Si l’on arrive à transformer cette dynamique en cercle vertueux, celui-ci apporte une sécurité psychologique à l’équipe. Les membres partagent alors volontiers leurs idées et leurs pensées sans crainte de la critique ou du rejet, au bénéfice de l’innovation. Les managers peuvent ainsi aller voir leurs collaborateurs directement, à leur poste de travail, pour établir un lien de confiance. Par ailleurs, il convient d’éviter d’explorer les sujets en profondeur dès les premiers jours d’une collaboration. Partager ses idées, mais éviter à l’inverse de rentrer dans des détails trop personnels. Mais aussi donner la permission à ses collaborateurs de sortir de leur zone de confort !

 

  1. Les tensions constructives

Les tensions sont souvent perçues comme un danger qui survient lorsque des points de vue et des approches différentes se heurtent. Mais les tensions recèlent également un potentiel énorme – à condition que la base et les éléments fondamentaux du travail d’équipe soient respectés. Dans un environnement positif, la pensée innovante et la puissance créative peuvent naître de la diversité des membres de l’équipe. Cela s’explique notamment par des différences de mode de pensée, d’origine, de formation ou d’âge. Exprimer ses désaccords avec respect, et éviter d’imposer un point de vue de façon insistante. Savoir reconnaître les moments de tension, et y répondre avec les moyens adaptés, plutôt que de se braquer et réagir avec agressivité. La tension constructive peut être une force pour la productivité d’une équipe, si et seulement si le groupe est ouvert à la diversité d’opinions et d’idées.

De la théorie à la pratique

Toutefois, ces connaissances ne suffisent pas à elles seules à créer une forte dynamique d’équipe et à un travail collectif créatif et fructueux. Cela nécessite de nouvelles approches et des stratégies innovantes. C’est pourquoi nous avons ajouté un kit de ressources pratiques au guide.

« La mise en œuvre intelligente et ciblée de cette méthode crée une dynamique d’équipe saine, qui est la condition préalable à des résultats positifs et à une plus grande productivité. C’est la recette d’un travail d’équipe réussi. »

Le kit de ressources fournit aux équipes des clés pour assimiler ces connaissances et pratiques et les mettre en œuvre au quotidien. Il s’adresse en premier lieu aux managers, qui peuvent utiliser ce kit pour approfondir leurs connaissances et recevoir un « guide animateur » et des éléments de réflexion pour réaliser des exercices avec leur équipe. L’ordre des exercices et la durée de la formation peuvent être adaptés selon leurs besoins.

Tous les groupes de personnes ne forment pas une équipe. Mais avec « L’art du travail en équipe », chaque manager et chaque collaborateur peut appliquer une méthode et s’aider d’un kit de ressources afin que la diversité s’exprime au sein des équipes, et que le groupe devienne un terreau fertile pour l’innovation.

 

Articles Similaires