Rentrée 2020 : 67% des parents d’élèves estiment que leur enfant n’est pas suffisamment formé aux usages des outils numériques

Etude rentrée des classes

68% des parents d’élèves appréhendent un retour des classes à distance

55%, pensent que les établissements scolaires ne sont pas suffisamment préparés et équipés pour pouvoir dispenser des cours à distance via des outils numériques

32% considèrent qu’une formation adaptée aux outils numériques des élèves est une condition du succès d’un enseignement hybride

 

Paris (75) et Issy-Les-Moulineaux (92), le 7 septembre 2020 – Microsoft France dévoile ce jour les résultats d’une enquête réalisée en partenariat avec l’Institut Opinion Way1 : « Rentrée scolaire 2020 : quelle place pour le numérique ?». Menée auprès d’un échantillon de 575 parents d’élèves en France, l’étude analyse leur sentiment à l’égard de l’apprentissage à distance, leur formation à la pratique du numérique et l’état des équipements des établissements scolaires de leurs enfants.

Les parents d’élèves scolarisés en élémentaire, collège et lycée appréhendent de devoir s’improviser professeurs à nouveau

En cette rentrée scolaire 2020, le retour à la normale semble exclu pour les parents d’élèves. Conscients de cette possibilité, ils anticipent que tout ne pourra pas se passer comme « avant » pour leurs enfants, notamment en termes de sorties scolaires. Ils sont ainsi 68% à appréhender un retour, ne serait-ce que partiel, des classes à distance. Les femmes, ayant déjà exprimé un sentiment de sur sollicitation pendant le confinement, craignent davantage d’être amenées à faire la classe elles-mêmes (36% contre 28% pour les hommes). Enfin, les parents les moins diplômés appréhendent aussi davantage cette situation (37%) que ceux ayant un bac+3 ou plus (27%).

La formation à l’apprentissage numérique : un besoin exprimé par les parents pour accompagner leurs enfants dans leurs devoirs

Les parents sont plutôt mitigés s’agissant de leurs capacités à accompagner leurs enfants dans leur apprentissage via le numérique : sur trois usages testés (bonne utilisation d’Internet, communication avec les enseignants à distance et devoirs via les outils numériques), 51% estiment ne pas être suffisamment formés à au moins l’un d’entre eux. Ils sont moins d’un sur deux (48%) à penser tous les maîtriser. Plus précisément, c’est leur capacité à accompagner leurs enfants dans leurs devoirs grâce aux outils numériques qu’ils remettent le plus en doute : 40% ne se sentent pas suffisamment formés pour le faire, ce chiffre monte à 58% parmi les parents les moins diplômés. Les femmes sont plus nombreuses à s’estimer insuffisamment formées (54% contre 47% parmi les hommes).

Les parents estiment leurs enfants peu aguerris à l’enseignement via les outils numériques

Cette incertitude est d’autant plus problématique qu’à leurs yeux, leurs progénitures en auraient grandement besoin. 67% des parents d’élèves estiment que leurs enfants ne sont pas suffisamment formés à au moins un des usages du numérique suivants : devoirs via les outils numériques, bons réflexes sur le net ou encore travail en autonomie devant un écran, et même 40% pas suffisamment formés aux trois usages. Concrètement, c’est la capacité à se concentrer seul face à un écran, et à ne pas se laisser distraire, qui manquerait le plus aux élèves selon leurs parents (58%).

Pour les parents interrogés, la formation des élèves au numérique est une condition du succès d’un enseignement hybride, c’est-à-dire mêlant cours en présentiel et cours à distance : 32% des interviewés estiment ainsi que leurs enfants ont besoin qu’on leur donne les moyens, via des formations adaptées, de bien prendre en main et maîtriser les outils numériques.

Le manque de préparation et d’équipements dans les établissements scolaires comme frein à l’apprentissage numérique

Plus globalement, c’est la capacité à donner aux enseignants les moyens nécessaires pour effectuer cette transition numérique qui est questionnée. Pour 55% des parents interrogés, l’établissement scolaire de leurs enfants n’est pas préparé et/ou équipé pour que les enseignants dispensent des cours à distance via des outils numériques. A noter que les Franciliens se montrent plus sévères que la moyenne : 76% des parents d’Ile-de-France ont le sentiment que les établissements scolaires de leurs enfants pêchent en matière de préparation et/ou d’équipements numériques contre 65% en région.

Les lycées, mieux préparés pour la transition numérique que le collège et l’école élémentaire ?

En matière de formation des enfants aux usages numériques, le niveau d’études (école, collège, lycée) importe peu : dans tous les cas, plus de six parents d’élèves sur dix au moins estiment que leur enfant n’est pas suffisamment formé à une partie des usages numériques. Les parents d’enfants en cours élémentaire et dans une moindre mesure au collège redoutent davantage de devoir faire cours eux-mêmes (respectivement 35% et 31%) que les parents de lycéens (23%) qui comptent très certainement sur la plus grande autonomie de ces derniers. Par ailleurs, les lycées formeraient mieux les élèves aux technologies du numérique : les parents d’enfants de ce niveau d’études sont en effet 66% à considérer que les lycées sont préparés et équipés pour initier efficacement leurs enfants aux technologies du numérique contre seulement 49% pour les parents de collégiens et 31% pour les parents d’écoles élémentaires.

“Avec plus d’un trimestre d’école effectué à la maison pendant le confinement, les parents d’élèves ont dû assurer un soutien scolaire à leur enfant bien plus accru que d’habitude, souvent rendu possible grâce aux outils numériques. Ils se sont retrouvés en situation de mesurer leurs propres besoins, mais aussi ceux de leurs enfants et des établissements scolaires. La technologie a ainsi été confirmée comme un moyen de permettre la poursuite des apprentissages à distance et a mis en exergue le besoin de dispenser au plus grand nombre un niveau de formation adapté à sa situation, son niveau d’études ou à celui de ses enfants.” déclare Kristine Naltchadjian, Directrice Education et Recherche chez Microsoft France.

 

1 Sondage réalisé en ligne du 27 et 31 août 2020 auprès d’un échantillon de 575 personnes, représentatif de la population de parents d’enfants scolarisés en cours élémentaire, collège et/ou lycée, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

 

 

Contact presse :

 Agence Hopscotch pour Microsoft France

Amélie ROCHETTE – arochette@hopscotch.fr

Marlène PARA mpara@hopscotch.fr

 

 

Articles Similaires