Work Trend Index 2022 : dans un contexte de Grande Démission, Microsoft dévoile les attentes des Français vis-à-vis de leurs employeurs et présente les nouveautés de VIVA pour améliorer l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

illustration vie de bureau

 

90% des salariés français estiment qu’ils sont productifs au travail  

90% des managers déclarent qu’avoir confiance en leurs collaborateurs est un défi, soit 5 points de plus que les autres managers dans le monde.  

70% des Gen Z/Millennial resteraient plus longtemps dans leur entreprise si la mobilité interne était facilitée ;  

1 employé français sur 2 s’est déjà retrouvé en situation d’épuisement professionnel ; 

 

Issy-Les-Moulineaux, le 22 septembre – Microsoft dévoile les résultats de la dernière vague de son Work Trend Index 2022 qui s’intéresse aux attentes des salariés vis-à-vis de leurs employeurs. Entre productivité et santé mentale des salariés, interactions sociales au travail et fidélisation au travers d’un plan de carrière, l’étude fournit une clé de lecture aux entreprises qui se heurtent à la tendance de la Grande Démission.

La santé mentale des salariés : un enjeu pour leur productivité  

Aujourd’hui, 90% des salariés français estiment qu’ils sont productifs au travail (vs 87% au niveau mondial). Du point de vue des managers, l’enjeu a été de conserver ce niveau de productivité au moment de la mise en place du travail hybride : 90% d’entre eux déclarent d’ailleurs qu’avoir confiance en leurs collaborateurs est un défi, soit 5 points de plus que les autres managers dans le monde.  

Cette recherche de productivité a un impact sur la santé mentale des salariés : 49% ont déclaré s’être déjà retrouvés en situation d’épuisement professionnel. Du côté des managers, 55% d’entre eux se disent également concernés par ce phénomène.  

Enfin, 32% des employés français déclarent que leur entreprise sollicite leur avis au moins une fois par an, une pratique qui est plus répandue dans le reste du monde (43%). Mais près de 7 employés sur 10 (68%) déclarent que leur entreprise prend rarement connaissance de leur bien-être au travail, 11 points de moins que dans le reste du monde. 

Les interactions sociales au cœur du retour au bureau 

Après deux années marquées par l’essor du travail hybride, faire revenir les collaborateurs sur leur lieu de travail est donc devenu un enjeu pour les dirigeants des entreprises françaises. C’est le cas pour 88% d’entre eux, soit 6 points de plus que leurs homologues du monde entier.  

Les seules attentes de l’entreprise ne constituent pour autant pas un levier suffisant de retour pour 70% des salariés français (vs. 73% à l’échelle mondiale), qui se déclarent davantage motivés par : 

  • La promesse de créer du lien social avec leurs collègues pour 86% d’entre eux (vs 84%) ; 
  • L’opportunité de retrouver un esprit d’équipe pour 87% d’entre eux (vs. 85%) ; 
  • Ou encore le fait de retrouver des amis qu’ils se sont fait au travail pour 72% d’entre eux (vs. 74%). 

Lien social et fréquence de présence au bureau se révèlent finalement intimement corrélés : plus de 2 Français sur 3 déclarent qu’ils se rendraient plus souvent sur place s’ils savaient que leurs équipes sont également présentes, un chiffre néanmoins plus important à l’échelle mondiale (73%).  

Le plan de carrière : un enjeu pour fidéliser ses collaborateurs 

Si les interactions sociales peuvent contribuer au retour au bureau, la montée en compétences pour évoluer au sein de l’entreprise est un enjeu de fidélisation des collaborateurs. En effet, plus d’1 salarié français sur 2 déclare qu’il n’y a pas assez d’opportunités d’évolution dans son entreprise pour envisager d’y rester sur la durée (54% des employés français vs 56% dans le monde). Ce constat s’impose d’autant plus qu’on occupe un poste à responsabilité, puisque 69% des managers partagent la même analyse (vs 68% à l’échelle mondiale). Il n’est donc pas étonnant d’apprendre que 54% des employés français déclarent que le meilleur moyen de développer leurs compétences est de changer d’entreprise.  

Pour 2 salariés sur 3, les opportunités de mobilité interne contribuent en effet à la longévité de leur carrière en entreprise, un critère qui s’avère encore plus important pour les collaborateurs de la GenZ et les Millennials (70% vs 73% au global). 

Pour Jean-Christophe Pitié, COO de Microsoft en France, « c’est le moment pour les dirigeants d’entendre leurs collaborateurs et de répondre à leurs attentes légitimes. Je reste convaincu que les organisations, qu’elles soient publiques ou privées, doivent continuer de jouer leur rôle de moteur du progrès. Et pour cela, elles doivent composer avec de nouvelles façons de travailler que vient mettre en lumière cette édition du Work Trend Index 2022.  Chez Microsoft nous sommes là pour les accompagner dans ce changement et leur proposer des solutions adaptées, en particulier avec VIVA, la plateforme dédiée à l’expérience collaborateurs ». 

Retrouvez ici l’intégralité de l’étude 

Afin de répondre aux enjeux des entreprises en matière de bien-être au travail, de productivité et fidélisation de leurs collaborateurs, Microsoft présente les nouveautés apportées à la suite Microsoft Viva qui seront disponibles dans les prochains mois : 

  • L’arrivée de Viva Pulse, une nouvelle application qui permet aux managers et aux chefs d’équipe d’obtenir un retour régulier et confidentiel de leurs collaborateurs grâce à des micro sondages disponibles dans le flux de travail de Teams.
     
  • Microsoft annonce également Viva Amplify, une nouvelle application qui permet aux dirigeants de partager leurs messages avec les collaborateurs et de les motiver. Les processus de communication sont ainsi centralisés dans un seul espace permettant de publier simultanément les messages sur plusieurs canaux, de gérer les campagnes et d’étudier les résultats. Viva Amplify offre également des conseils de rédaction pour aider les messages de chaque partie de l’organisation (dirigeants, communications d’entreprise, RH).
  • Du côté de Viva Engage, le Leadership Corner fait son apparition. Il permet aux managers de mettre en place un dialogue ouvert à tous par le biais de partage d’information, d’événements « Ask Me Anything » (AMA), d’enquêtes, etc. Ils peuvent ainsi créer, promouvoir et lancer ces activités à partir d’un seul endroit, mais aussi recueillir le ressenti des collaborateurs. 
  • Viva Learning est désormais intégrée à LinkedIn, avec le LinkedIn Learning Hub. Cette intégration permettra aux employés de naviguer de manière transparente dans les deux systèmes. Et, pour les administrateurs de formation, tout le contenu de LinkedIn Learning Hub apparaîtra dans Viva Learning, y compris le contenu spécifique à chaque organisation. 
  • Une nouvelle expérience est lancée : Answers in Microsoft Viva, nouvel outil de recherche interne. Answers in Viva utilise l’IA pour faire apparaître les questions similaires auxquelles une réponse a déjà été apportée, leur recommande des sujets et des experts qui peuvent apporter un complément d’information, et met en évidence les meilleures solutions. L’application fonctionne avec Viva Topics et Viva Engage pour identifier et inciter les experts à apporter leurs propres connaissances, et récompense les personnes qui contribuent à la base de connaissances par le principe gamification. 

 

Service de presse de Microsoft France 

[email protected] 

0185733617 

Méthodologie de l’enquête :  

Enquête menée en ligne par Edelman Data & Intelligence du 7 juillet au 2 août 2022, auprès de 2 000 salariés dans chacun des 10 pays sélectionnés (France, États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Canada, Australie, Nouvelle Zélande, Chine, Inde et Japon). Les échantillons choisis représentent une diversité démographique, d’environnements de travail, de secteurs d’activités, de tailles d’entreprise, d’ancienneté et de niveaux d’emploi. 

Articles Similaires