Passer au contenu principal

experiences17

AI Hackademy : quand l’IA se conjugue au présent


L’Intelligence Artificielle est aujourd’hui sur toutes les lèvres. Dans les smartphones, dans les ordinateurs, dans le Cloud, elle change notre quotidien à travers l’émergence de nouvelles applications, de nouveaux services inscrits dans notre quotidien sans pour autant que l’on s’en aperçoive. Que nous parlions du grand public ou des entreprises, la question revient continuellement : comment l’IA change-t-elle notre vie ?


C’est pour lever le voile que Microsoft, qui souhaite mettre les technologies de l’IA à la portée du plus grand nombre, a créé l’AI Hackademy lors de Microsoft experiences17 en octobre dernier. Evénement dans l’événement, l’AI Hackademy avait pour objectif de permettre aux quelque 18 000 visiteurs de ce temps fort de l’écosystème numérique français de vivre tout le potentiel de l’IA, à travers plus de 30 projets innovants scénarisés. De la réorganisation in extremis d’une chaine d’approvisionnement à de la traduction en direct dans PowerPoint, en passant par la création de voicebots, suivez le guide (virtuel) !

« Lorsque nous avons conçu l’AI Hackademy, la priorité était claire : rendre l’IA concrète en exposant des projets aboutis », explique Pierre Lagarde, Technical Evangelist chez Microsoft France.

Exit les elevator pitchs, bienvenue à l’expérience immersive à travers une sélection de POC ou de démos abouties plaçant l’IA au cœur de parcours permettant aux visiteurs de décliner les usages de l’IA dans la sphère professionnelle comme privée.

Au total, plus d’une trentaine de projets, émanant de créateurs issus d’horizons différents et complémentaires : startups indépendantes, vainqueurs de hackathons, partenaires industriels… Tous souhaitaient explorer l’IA ! Tous ont pu créer et présenter leur application ou solution déployée grâce aux technologies de l’IA à l’occasion de Microsoft experiences’17.

Optimisation des processus métiers, gain de temps, automatisation des tâches administratives… L’IA ouvre de nombreuses perspectives pour créer de nouveaux environnements de travail et permettre à chacun non seulement de gagner en efficacité mais surtout de se concentrer sur les tâches à forte valeur ajoutée. Et cela commence par la réinvention du concept même de la réunion !

« Le concept d’Intelligent Meeting mêle plusieurs projets et plusieurs types d’IA. C’est vraiment l’avenir des réunions, sauf qu’il est déjà disponible », analyse Mélanie Daboudet, Business Manager chez Microsoft France.

Parmi les scenarios les plus probants du parcours professionnel de l’AI Hackademy figure l’Intelligent Meeting. Pensé pour permettre la conduite de réunions efficaces et constructives, Intelligent Meeting associe :

– L’application Groom intégrée au sein de Microsoft Teams. Sous la forme d’un bot, elle permet en un clic d’identifier les créneaux communs aux participants d’une réunion à planifier, et de réserver la salle adéquate ;

– L’application Meetscribe automatise la prise de notes et les synthétise pour les transmettre dans la foulée au sein d’un OneNote partagé. Les participants peuvent ainsi se consacrer au sujet même de la réunion et s’affranchir du compte-rendu ;

– L’intelligence artificielle au sein de PowerPoint pour assurer la mise en page automatique des présentations, dans le respect des chartes imposées, proposant une cohérence dans les couleurs, des photos suggérées et choisies…

Autre application : l’IA au service des juristes ! C’est la promesse d’un projet tel que Case Law Analytics, start-up incubée à Station F sous la houlette de Microsoft France. Alors que chaque décision judiciaire est nécessairement soumise à une part de hasard (l’heure de la décision fait même partie des paramètres…), la solution de Case Law Analytics intègre les technologies de Machine Learning pour anticiper et prévenir les aléas judiciaires.

Si l’Intelligence Artificielle implique bien souvent une redéfinition plus ou moins importante des manières de travailler, elle permet aussi de repenser entièrement des processus même s’ils sont bien rodés, car toujours optimisables, à commencer par la gestion des services tels que le gaz, l’électricité, l’eau chaude…
Comme en témoigne la start-up DC Brain :

« En associant deep learning et Intelligence Artificielle, nous avons entièrement revu la gestion des fluides pour les entreprises et industries », déclare François Olivier-Martin, co-fondateur de DC Brain.

Quelques exemples concrets :

– En cas de rupture sur une chaine d’approvisionnement, DC Brain permet à l’entreprise de connaitre rapidement les sites impactés, les conséquences directes et indirectes, et les solutions alternatives envisageables pour résoudre au plus vite l’incident.

– Au lieu de se fonder sur un effet de seuil, pour donner l’alerte sur un système en surchauffe par exemple, le deep learning permet d’activer des fonctionnalités préventives, en étudiant un à un tous les incidents de surchauffe qui ont pu avoir lieu par le passé afin de donner l’alerte lorsque l’un d’eux se représente.

L’IFA (Salon électronique grand public qui se tient à Berlin) l’a récemment confirmé, l’Intelligence Artificielle est aujourd’hui assez mature pour arriver dans nos foyers, et faire partie de nos usages quotidiens en matière de soin, d’achat, ou de divertissement. C’est aussi particulièrement vrai en matière de handicap.

Parmi les différents projets inscrits dans le cadre de l’IA@Home figure Helpicto, une application destinée à faciliter la communication avec les personnes atteintes d’autisme. Illustration parfaite de la manière dont les services cognitifs peut être mis au service de l’humain, Helpicto transforme une phrase parlée en une série de pictogrammes, redonnant ainsi la possibilité de dialogue entre la personne autiste et son entourage.

Anthony Allevée, responsable développement logiciel et responsable EDI pour Equadex, explique que « la possibilité d’Helpicto n’existe que depuis quelques mois. Les Cognitive Services nous permettent, à nous PME, d’accéder à ce qui se fait de mieux en matière d’Intelligence Artificielle. »

« Nous avons pu mêler reconnaissance vocale et reconnaissance d’image pour résoudre un problème auquel doit faire face l’entourage d’une personne souffrant de troubles autistiques », ajoute-t-elle.

Dans les domaines du tourisme et du loisir, les Services Cognitifs proposés par Microsoft donnent à tous les utilisateurs la possibilité d’un accompagnement pertinent en fonction de leur situation. Quantmetry a ainsi développé, et présenté Marty, assistant culturel qui reconnait les œuvres d’art et permet également d’accéder à un ensemble d’informations complémentaires : leur légende, l’histoire de leur auteur… Le tout, très simplement puisqu’il suffit de pointer son smartphone vers l’œuvre en question.

La start-up Memento, quant à elle, sonne le glas des photos papier, aussi difficiles à partager que faciles à perdre, grâce à la reconnaissance d’images. Le visiteur d’un parc d’attraction, par exemple, n’a qu’à prendre un selfie lors de son entrée dans le parc, et toutes les photos professionnelles prises pendant sa visite lui seront automatiquement envoyées sous forme de fil d’actualité partageable en famille ou entre amis. Cette application sera rapidement disponible, dès qu’elle aura reçu l’autorisation de la CNIL.

Enfin, l’Intelligence Artificielle, c’est aussi l’opportunité de réinventer la relation client, pour le plus grand bénéfice, en temps comme en énergie, des consommateurs comme des entreprises.

Recast.AI, startup faisant partie du programme AI Factory de Microsoft à Station F, est leader dans l’intelligence artificielle et développe une technologie de compréhension du langage, permettant aux entreprises de révolutionner leurs relations client grâce à des bots multilingues.

Les créateurs de Smartly.AI, quant à eux, ont fait le choix de donner à tous la possibilité de créer facilement un bot, qu’il soit vocal (voicebot) ou textuel (chatbot), grâce à une interface graphique intuitive et en ligne.

« Smartly.AI est la première plateforme qui permet de créer rapidement et facilement un bot, et en intégrant tous les corps de métiers si nécessaire », indique Anthony Moretti, business developper.

Ce parcours complet et expérientiel a ainsi donné l’opportunité à plus de 3 200 visiteurs de découvrir un autre visage à l’Intelligence Artificielle, celui d’une technologie tangible. Applicable et souvent appliquée dès aujourd’hui à un grand nombre de scénarios, en entreprise comme dans la vie quotidienne, l’IA a le potentiel de révolutionner nos manières de collaborer, de nous libérer de tâches subsidiaires, et nous propose d’ores-et-déjà la possibilité d’un autre demain, toujours au service de l’humain.